The Countess

Et on continue dans la virée des films historiques avec un petit numéro très esthétique sur la vie de la comtesse Erszebet Bathory, comtesse hongroise du 16ième siècle. Femme de tête, elle parlait 4 langues, organisait sa fortune immense avec un bon-sens énorme, et avait ouvert un hôpital pour soigner les blessés des attaques des Turcs.

Elle est connue par l’Histoire comme la ‘Comtesse Sanglante’, après qu’on lui ait attribué la mort de près de 200 jeunes filles entre 1585 et 1610.  Selon ses accusateurs , Erzsebet était devenue tellement obsédée par la jeunesse et la beauté qu’elle torturait et tuait des jeunes vierges pour se baigner dans leur sang. Elle fut déclarée coupable, après un procès auquel elle n’assista même pas, et  condamnée à être emmurée dans la chambre de son château. Elle mourut 4 ans après.

Telle est l’idée qu’on a d’Erzsebet, une image de démon, de folle, de vampire, mais de plus en plus, les historiens se demandent si toute cette histoire n’était pas qu’une vaste machination, destinée à écarter de la scène politique une femme trop influente, trop intelligente et trop riche.

The Countess reprend l’histoire tant répétée de la femme sanguinaire, mais c’est tourné avec tant de beauté qu’on se sent terriblement triste. A conseiller.

~ par Fujikujaku sur 2010/05/30.

2 Réponses to “The Countess”

  1. Ah il me tente bien ce film. Faut que j’y aille ce week.

Répondre à Fujikujaku Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :