Let the right one in

Je reste tout à fait émerveillée devant cette œuvre de Thomas Alfredson, adaptée du roman de  John Aivide Lindqvist, (que je vais devoir absolument trouver), qui prend le thème du vampire, et qui le tourne avec une douceur et une tendresse exceptionnelle (chose que l’affiche ne laisserait peut-être pas entendre, j’avoue XD)


Que Eli soit vampire, on s’en fiche presque. L’important est l’histoire où deux enfants perdus cherchent à se raccrocher l’un à l’autre, et finissent par se trouver parfaits l’un pour l’autre.

Film d’horreur sans l’être, avec très peu de scènes choquantes, Let the right one in nous donne tout simplement une autre vue sur le vampire, une vue un peu plus tendre, tout en restant dans le dérangeant.


Un remake anglophone est en cours, nommé Let me in, et même si je veux bien lui donner le bénéfice du doute, je ne pense pas que les plaines du Colorado puissent être un substitut acceptable pour la banlieue glaciale de Stockholm.



~ par Fujikujaku sur 2010/09/24.

2 Réponses to “Let the right one in”

  1. A voir en effet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :