幸せ, 幸せ…

Shiawase, shiawase… Ce mot est maintenant source d’éclats de rire tout à fait involontaires (un peu comme ‘El Metatron’…)

Pour ceux qui auraient suivi mon blog de voyage, je ne l’ai pas expliqué, parce que Vivi l’a fait à ma place sur son blog. Je l’explique donc. Le matin de ma folle surprise Gacktienne, on est allées toutes les trois prendre à boire au sacro-saint Starbucks d’Ikebukuro, avant de chercher en désespoir de cause un BANC quelque part. Banc sécurisé, nous posons nos augustes fessiers pour regarder les pigeons s’endormir au soleil…et voilà que deux dames très sympathiques viennent nous tendre des flyers et nous proposent de trouver le shiawase (= le bonheur)

C’est la première fois de ma vie qu’une secte chrétienne essaye de me recruter, alors que ça se passe au Japon…me voilà hallucinée. J’avoue qu’arrivant au mot ‘shiawase’ répété à peu près 10 fois en 5 minutes, j’avais vraiment du mal à ne pas rire. On a réussi à s’en débarasser après 20 bonnes minutes quand Vivi a pensé à l’excuse du train.

Et aujourd’hui, je rencontre le professeur émerite dont je suis en pleine organisation pour son stage de iaido, et pour me remercier de faire de mon mieux pour les aider, il m’offre un adorable charme tortue et me souhaite…tout le shiawase possible.

Désolée sensei, j’ai failli éclater de rire…

~ par Fujikujaku sur 2011/10/26.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :